>

Skyrim | Rémi Côté en 2019 | 1er prix Scherzo 1

Notre Histoire

Une histoire musicale

Le Festival de musique du Royaume a émergé comme un joyau musical dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean grâce à la vision inspirante de madame Gabrielle Gaudreault, une musicienne renommée. Initié en 1989 sous le nom de Concours Jeunes étoiles, il a rapidement évolué pour devenir le Festival de musique du Royaume en 1992. Depuis sa création, cet événement musical a évolué de manière impressionnante, reflétant l'engagement continu envers la promotion de la musique et l'enrichissement de l'apprentissage musical dans la région. Plongeons dans l'histoire captivante de ce festival, marquée par des débuts prometteurs, une évolution remarquable, une période de consolidation, des changements majeurs et une reconnaissance bien méritée en tant qu'organisme bénévole essentiel de la région.

Quelques statistiques

Depuis la fondation du Festival de musique du Royaume :

  • 11 030 inscriptions
  • 23 387 concurrents;
  • 2 100 bénévoles;

  • 401 juges;
  • 9 872 médailles de bronze, d’argent et d’or;
  • 840 910$ en prix et bourses;
  • plusieurs milliers de donateurs, commanditaires et collaborateurs des secteurs public et privé.

Historique

1989 - La création

Le Festival de musique du Royaume est un concours de musique créé par madame Gabrielle Gaudreault, une musicienne reconnue pour ses nombreuses réalisations dans le domaine des arts au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Il a vu le jour en 1989 sous le nom de Concours Jeunes étoiles.

1992- Changement de nom

En 1992, il prend le nom de Festival de musique du Royaume. En instaurant un concours de musique, la fondatrice désirait faire la promotion de la musique et en valoriser l’apprentissage. À ce jour, la corporation sans but lucratif qui organise le Festival de musique du Royaume poursuit toujours les mêmes objectifs.

Des débuts prometteurs

À sa première année d’existence, le Festival reçoit 308 inscriptions et accueille environ 700 concurrents répartis en deux classes. La première, la classe Prélude, est ouverte à tous les élèves qui étudient la musique dans les écoles publiques et privées. Il y a aussi la classe Brio pour les étudiants du Conservatoire de Chicoutimi et les étudiants qui sont à un niveau d’études équivalent. Les gagnants se partagent 18 000 $ en prix et bourses. Une cinquantaine de bénévoles participent à la préparation et à la réalisation de l’événement.

1995 - Une évolution remarquable

Création de la classe Virtuose destinée aux étudiants en musique de niveau supérieur résidant au Saguenay–Lac-Saint-Jean ainsi qu’à ceux qui habitent à l’extérieur de la région, mais qui y ont étudié la musique pendant au moins cinq ans;

1998- Une évolution remarquable

Ouverture de la classe Piccolo pour les concurrents de six ans et moins; création de la classe Interlude pour les concurrents de 19 ans et plus; reconnaissance du travail de composition et d’arrangement des musiciens de la région;

1999 - Une évolution remarquable

Présentation du premier concert gala mettant en vedette les lauréats de toutes les classes;

2000 - Une évolution remarquable

Ouverture de la classe Virtuose à tous les étudiants en musique des universités et des conservatoires du Québec; mise en place de la classe Scherzo pour les concurrents de la classe Prélude âgés de 13 à 18 ans;

2000 - Un organisme reconnu

Le Festival de musique du Royaume est considéré comme l’un des organismes de bénévolat importants de la région. En 2000, il a obtenu le prix Hommage bénévolat-Québec, catégorie Organisme en action, décerné par le gouvernement du Québec.

2002 - Une évolution remarquable

Ajout de la classe Pizzicato pour les étudiants du niveau Préparatoire du Conservatoire de musique de Chicoutimi;

2005 - Période de consolidation

Le Festival de musique du Royaume atteint un sommet en 2005 : le nombre d’inscriptions dépasse 500 et on peut compter un peu plus de 1000 concurrents. Puis, année après année, le Festival reçoit environ 400 inscriptions et 800 participants.

2006 - Période de consolidation

En 2006, l’organisation et la réalisation de la 15e édition du Festival de musique du Royaume nécessitent le travail à temps complet d’une présidente directrice générale bénévole ainsi que les services de deux employés à temps partiel et d’une consultante en informatique. À ce personnel, il faut ajouter une vingtaine de juges (tous des musiciens professionnels de renommée nationale et internationale) et une centaine de bénévoles. Le Festival attribue un peu plus de 30 000 $ en prix et bourses. Le Festival semble avoir trouvé sa formule définitive :

  • un concours pour les instrumentistes et les chanteurs;
  • deux épreuves : premières auditions et finales;
  • deux sections : musique populaire (sauf pour les classes Virtuose) et musique classique
  • deux catégories de concurrents : solistes et ensembles;
  • 21 classes en musique populaire et 27 classes en musique classique.

2008 - Des changements majeurs

L’année 2008 apporte un changement dans le déroulement du Festival : pour mieux répondre aux besoins des participants et des spectateurs, le concert gala de clôture du concours est retiré de la programmation. Désormais, la proclamation des lauréats et la remise des prix auront lieu à chacune des finales. Le public est invité à assister gratuitement aux finales. Les spectateurs viennent en grand nombre et la nouvelle formule est appréciée de tous.

2009 - Des changements majeurs

Le Festival de musique du Royaume voit, avec tristesse, partir sa fondatrice et présidente-directrice générale, madame Gabrielle Gaudreault, qui décide de prendre sa retraite. Pendant 18 ans, sans recevoir aucune rémunération, madame Gaudreault aura consacré la presque totalité de son temps à organiser le concours et à assumer toutes les tâches administratives. Madame Pauline Morrier-Gauthier, une musicienne reconnue et une gestionnaire expérimentée, qui travaille pour le Festival depuis les débuts, prend la relève à la présidence du conseil d’administration. Infatigable, elle organisera 3 concerts bénéfice majeurs afin de permettre au Festival de bénéficier du programme Mécénat Placements Culture. Grâce à elle et au soutien de son équipe, une somme avoisinant les 60 000 $ sera déposée à l'automne 2014 à la Fondation communautaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, montant qui sera appuyé par une subvention de contrepartie de près de 180 000 $ par le CALQ à l'automne 2015, de quoi assurer la pérennité de l'organisme.

2012

Pour l’édition 2012, le Festival de musique du Royaume invite les étudiants en musique de la région de la Côte-Nord.

2014

À l'automne 2014, c'est Louis Mercier qui prend la relève de la présidence et de la direction générale du Festival. Présent au sein de l'organisation depuis 1998 à titre bénévole et membre du conseil d'administration depuis 2007, il a à cœur la poursuite de la mission de l'organisme. En 2016, une coordonnatrice est embauchée et Louis Mercier redevient bénévole à 100%.

2016 - Un anniversaire remarquable

Le Festival célèbre son 25e anniversaire! Ce 25e anniversaire a été reconnu par l’Arrondissement Jonquière et lors de la soirée des Ambassadeurs organisée par Promotion Saguenay.