Grands Lauréats

de 1992 à aujourd'hui

  • 2017

    À venir...

  • 2016

    Rosemarie Duval-Laplante, piano, Québec

    Arianne Brisson, flûte traversière, Montréal

    À venir...

  • 2015

    Jean-Michel Dubé, piano, Québec

    À venir...

  • 2014

    Kevin Myers, ténor, Montréal

    À venir...

  • 2013

    Erin Berger, soprano, Montréal

    Reconnue pour son exceptionnelle présence sur scène, sa personnalité vibrante et sa musicalité innée, la soprano canadienne Erin Berger est la grande lauréate du Festival de Musique du Royaume lors de la 22e édition en 2013.

     

    Gagnante de plusieurs prix à la suite de son succès au Saguenay-Lac-Saint-Jean, la soprano a été récipiendaire du « Encouragement Award » lors des auditions du Metropolitan Opera de New York, demi-finaliste du Concours du Prix d’Europe à Montréal, finaliste nationale représentant le Québec  en chant au National Music Festival en Ontario et gagnante des 2e et 3e prix au Festival de Musique Clermont-Pépin en Beauce.

     

    Diplômée de l’Université McGill, ses rôles à l’opéra incluent Gretel (Hänsel und Gretel), Papagena (Die Zauberflöte), Corvina (Volpone – première canadienne de l’opéra de John Musto), Pallade (L’Incoronazione di Poppea), Flora (The Turn of the Screw) et la doublure du rôle de Zerlina (Don Giovanni). Erin a également participé aux stages de perfectionnement AIMS à Graz, en Autriche ainsi que l’Institut Canadien d’Art Vocal (ICAV) à Montréal.

     

    Ses projets récents incluent un récital lors du concert « Stars of Tomorrow » au Festival de la Voix ainsi qu’un récital pour la Société d’Art Vocal de Montréal dans le cadre de leur série « Découvertes du Café d’Art Vocal ». En février 2016, elle entamera une tournée d’auditions afin de s’établir en tant que chanteuse lyrique en Europe.

  • 2012

    Mateo Low-Creux, piano, Montréal

    À venir...

  • 2011

    Antoine Joubert, piano, Montréal

    À venir...

  • 2010

    Felipe Verdugo, piano, Montréal

    À venir...

  • 2009

    Nataliya Labiau, piano, Québec

    À venir...

  • 2008

    Guillaume Martineau, piano, Montréal

    Guillaume Martineau a été nommé « Révélation Radio-Canada » en jazz pour l'année 2015-2016.  Ayant reçu le North American Scholarship et le Zambelli Award, Guillaume Martineau termine des études en jazz au Berklee College of Music à Boston en 2012. Alors qu’il détenait déjà une maîtrise en classique à l’Université McGill et venait de remporter le Concours de musique du Canada en 2009, sa rencontre avec Oliver Jones, entre autres, l’a motivé à faire le saut en jazz.

     

    Aujourd’hui, les activités du pianiste reflètent de sa polyvalence.  Il a été l’invité de six orchestres symphoniques, a enregistré le piano dans le long-métrage Louis Cyr et il anime une émission de radio sur l’improvisation sur les ondes de CIBL Radio-Montréal. Grâce à sa musique, il parcourt le Canada, les États-Unis, le Japon, la France, la Suisse et l’Autriche.  Avec son premier album, Par 5 chemins, Guillaume Martineau se présente en tant que compositeur de l’imaginaire en créant un jazz de facture cinématographique

     

    Guillaume Martineau doit sa sensibilité musicale et son ouverture d’esprit à ses maîtres, tant jazz que classique : Menahem Pressler, Anton Kuerti, Richard Raymond, Gilles Manny, JoAnn Brackeen et Laszlo Gardony, pour ne nommer que ceux-là.

  • 2007

    Chloé Dominguez, violoncelle, Montréal

    Mélissa Dubé, flûte traversière, Saint-Louis-du-Ha! Ha!

    À venir...

  • 2006

    Marie-Michèle Roberge, soprano, Lévis

    Marie-Michèle est native de Lévis. Après un baccalauréat en enseignement de la musique à l’Université Laval, elle décroche un autre baccalauréat ainsi que deux maîtrises en interprétation chant classique auprès de madame Hélène Fortin. Elle se distingue en remportant à trois reprises la bourse Patricia Poitras de l’Université Laval. De plus, elle obtient les rôles de Gertrude dans Hansel und Gretel de Humperdinkt et de Pamina dans la Flûte enchantée de Mozart, ceci dans le cadre de l’atelier de l’Opéra de l’Université Laval.

     

    En 2006, elle remporte le premier prix Hydro-Québec au Festival de Royaume du Saguenay-Lac-Saint-Jean. L’année suivante, elle finit première au concours de musique du Canada à la finale nationale. En 2008, Marie-Michèle participe au Tremplin international qui lui vaut une place en demi-finale. En 2012, elle  remporte le prix Ferdinand Tremblay ainsi que le prix du public au concours de musique de l’Association lyrique de Beauport.

     

    C’est sur la scène du Capitole de Québec dans la comédie musicale Les Misérables que Marie-Michèle commence  sa carrière en tant que chanteuse professionnelle. Par la suite le réputé baryton Gino Quilico l’a invité à chanter avec lui à trois reprises. En 2007, Marie-Michèle devient choriste professionnelle dans le chœur de l’Opéra de Québec et depuis elle ne cesse d’évoluer en tant qu’artiste au sein de cette compagnie. En effet, elle y joue le rôle d’Annina dans La Traviata de Verdi en 2012, tout en participant quelques mois plus tard au Gala de l’Opéra de Québec, ce qui lui donne l’occasion de se produire aux côtés des réputés Étienne Dupuis et Gregory Dahl. Au printemps 2013, elle interprétait le rôle de Léonie dans La Vie Parisienne d’Offenbach. De plus, dans le cadre du 3e Festival de l’Opéra de Québec, Marie-Michèle s’est produite au sien de la célèbre Brigade Lyrique dans divers lieux publics de la ville. Au printemps 2014, elle a incarné le rôle de Dama, la Suivante de Lady Macbeth dans Macbeth de Verdi, au côté de la soprano Lyne Fortin. L’été dernier, elle a chanté dans L’Amour de loin de Kaija Saariaho mise en scène par Robert Lepage en tant que choriste-soliste dans la cadre du Festival de l’Opéra de Québec. Elle a également interprété le rôle de Papagena dans la Flûte enchantée de Mozart l’automne. Elle prendra le rôle de Bastienne dans Bastien et Bastienne de Mozart en février prochain dans le cadre des concerts de Tempêtes et Passions.

     

    Marie-Michèle est souvent invitée comme soliste auprès de divers chœurs de la région tel que l’Ensemble Polyphonia, le Chœur Polyphonique de Lévis et Les Rhapsodes.

  • 2005

    Chloé Labbé, flûte traversière, Montréal

    À venir...

  • 2004

    Dominic Boulianne, piano, La Baie

    À venir...

  • 2003

    Matthieu Fortin, piano, Shipshaw

    À venir...

  • 2002

    Jean-Sébastien Roy, violon, Montréal

    À venir...

  • 2001

    Sébastien Gingras, violoncelle, Chicoutimi

    À venir...

  • 2000

    Valérie Belzile, violon, Jonquière

    À venir...

  • 1999

    Marie-Nicole Lemieux, contralto, Dolbeau-Mistassini

    À venir...

  • 1998

    Marie-Élaine Gagnon, violoncelle, Jonquière

    La violoncelliste Marie-Élaine Gagnon est originaire de Jonquière. Depuis 2007, elle est professeure associée de violoncelle et musique de chambre à la University of South Dakota aux États-Unis. Elle occupe une place de choix au sein de l’ensemble en résidence, le Rawlins Piano Trio. Après avoir gradué des Conservatoires de  Chicoutimi, Québec et Montréal,  Dr.  Gagnon choisi de poursuivre ses études aux États-Unis à la Florida International University et finalement de compléter un Doctorat en Interprétation de la Musique à la University of Miami. Les violoncellistes  Leslie Snider, David Ellis, Philippe Muller, Roland Pasquier, Keith Robinson, Ross Harbaugh, Paul Watkins et Desmond Hoebig sont au cœur de sa formation musicale.

     

    Avant de joindre la faculté de musique de la University of South Dakota, Dr. Gagnon enseigna brièvement le violoncelle et la musique de chambre à l’École des Jeunes de l’Université de Montréal. Membre du groupe Ibis Camerata de 2000 à 2006, son amour et sa passion pour la musique de chambre l’amènera à se produire en concert en Russie, en Serbie et en Suisse.  Plus récemment, Dr. Gagnon termina avec grands succès des tournées avec son trio en Taiwan, au Panama et en Corée du Sud. Professeure-artiste dévouée et dynamique, ses élèves de violoncelle ont gagné de multiples compétitions de musique au South Dakota, en Iowa, Nebraska et Pennsylvanie. Elle est aussi juge depuis 2009 pour le programme d’orchestre South Dakota All State Orchestra, un programme pré-collégial au niveau national.

     

    Gagnante de plusieurs compétitions de musique au Québec, dont le Festival de Musique du Royaume et « Jeunes Artistes » de Radio-Canada, elle se produira en solo avec orchestres dans sa région natale et plus tard, aux États-Unis. Depuis 2015, Dr. Gagnon occupe le poste de violoncelle solo du Sioux City Symphony Orchestra.

     

    L’année 2016 amènera de nouveaux défis musicaux avec le Duo Zapateado qui est voué à la musique latine avec la pianiste vénézuélienne Angelica Sganga.

     

    Marie-Élaine joue avec un violoncelle Français fait par le maître-luthier Paul Bailly en 1904.

     

    www.marieelainegagnon.com

  • 1997

    Étienne Boudreault, basson, Jonquière

    À venir...

  • 1996

    Renée-Paule Gauthier, violon, Jonquière

    À venir...

  • 1995

    Dominic Boulianne, piano, La Baie

    À venir...

  • 1994

    Renée-Paule Gauthier, violon, Jonquière

    À venir...

  • 1993

    Marie-Hélène Larouche, piano, La Baie

    À venir...

  • 1992

    Florence Leblond, violoncelle, Chicoutimi

    Florence Leblond est la première grande lauréate du Festival de Musique du Royaume en 1992. L’année suivante, elle reçoit son premier prix de Conservatoire à l’unanimité du jury dans la classe de Leslie Snider.

     

    Ensuite, elle choisit de poursuivre sa formation musicale aux États-Unis, plus précisément à la Eastman School of Music à Rochester, New York, avec Pamela Frame et Anthony Elliot. Nommée assistante professeur de violoncelle pour l’année 1994-1995, Florence reçoit une Maîtrise en « performance and litterature » ainsi qu’un « performance certificate » la même année.

     

    Grâce à une bourse d’études de la Fondation Canadienne d’Aide à la Recherche (FCAR), elle étudie à l’Université de Yale avec Aldo Parisot où elle obtient, en fin d’études, un « Artist Diploma » et la bourse d’excellence « Ellen Battell Stoeckel » en musique de chambre (1997).

     

    Au cours de ses études, Florence participe à de nombreux festivals tels que Banff, Orford, et Aspen et bénéficie des précieux conseils de grands professeurs tels que Shauna Royston, Alan Harris, Tsuyoshi Tsutsumi, Janos Starker, ainsi que des membres des quatuors Tokyo et Cleveland.

     

    Florence a été membre de l’Orchestre Symphonique et de l’Orchestre de Chambre du Saguenay-Lac-St-Jean entre 1985 et 1993 avant d’être violoncelle solo de l’Orchestre de l’Opéra de Banff en 1994, de l’Orchestre Mondial des Jeunesses Musicales de 1995 à 1997, et de l’Orchestre du New World Symphony de Miami de 1997 à 2000.

     

    Florence s’est installée en France depuis septembre 2000. Elle est membre de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo à Monaco. Elle vit à Nice avec son mari violoncelliste et ses deux enfants.

Tous droits réservés © Festival de musique du Royaume 2015 | Mentions légales